Décision: la règle 10/10/10 de Warren Buffet

Décision: la règle 10/10/10 de Warren Buffet

Share Button

Décision : la méthode 10/10/10

La prise de décision

Zat RANA, journaliste, révèle la règle 10/10/10 de Warren Buffet, méthode qui aide à faciliter la prise de décision.

« Je sais calculer le mouvement des corps pesants, mais pas la folie des foules. » Isaac Newton

Ces mots d’Isaac Newton peuvent évoquer un petit rire. Mais ils vont à la racine d’un problème auquel nous sommes tous confrontés : un comportement irrationnel.

L’action de prendre une décision

Prendre des décisions est l’une des actions que nous prenons tous sur une base cohérente. Ainsi  nous sommes tous confrontés à une abondance d’options qui nous mènent dans des directions conflictuelles. Et il est difficile de ne pas être irrationnel.

Selon des études récentes, plusieurs facteurs peuvent affecter négativement notre processus de prise de décision. Ceux-ci incluent nos expériences passées. Mais aussi nos biais cognitifs et bien d’autres facteurs qui intensifient la situation.

Le plaisir à court terme

Notre cerveau a tendance à se focaliser sur  le plaisir à court terme. Il y a évidemment un moment où cette tendance est la bienvenue (des choses comme l’amour et la beauté). Ainsi, pour bien fonctionner, il est important d’avoir une vision à plus long terme. En effet, dans une société moderne, les décisions à court terme ne sont pas les plus optimales.

Ce que nous ressentons à propos de quelque chose sur le moment n’est pas toujours le meilleur indicateur de prévision de ce que nous ressentirons à ce sujet au cours d’une période donnée. La chose sur laquelle nous nous concentrons aujourd’hui et demain, n’est peut-être pas ce qui importe le plus dans le bon déroulement de notre réflexion.

La valeur de la pensée à haut niveau

Une des qualités qui différencie les gens qui alignent constamment leurs actions et leurs décisions par rapport à leur volonté et les personnes qui ne le font pas n’est pas seulement une réflexion à long terme. Mais aussi une forme de réflexion en profondeur.

Comme le dit Ray Dalio, le gestionnaire du plus grand hedge fund du monde : « Les gens qui valorisent les conséquences directes de leurs décisions et ignorent les effets secondaires atteignent rarement leurs objectifs. »

Warren Buffett et son partenaire de longue date, Charlie Munger, sont également de cet avis.

Etre capable de prendre du recul et d’utiliser une réflexion de haut niveau pour évaluer les effets de vos actions et décisions au-delà de la relation de cause à effet visible est une qualité indispensable.

Naturellement, cette action peut paraitre difficile. Ce n’est ni innée ni intuitif à la façon dont nous pensons et ressentons. Et par conséquent, même si nous connaissons la méthode, elle ne s’encre pas toujours dans notre cerveau.

Lire aussi: L’erreur que font souvent les entrepreneurs débutants

La méthode 10/10/10

J’ai pris connaissance de cette méthode pour la première fois en lisant un article du site Stanford Business. Depuis, je l’applique dans ma vie personnelle et dans ma vie professionnelle.

L’idée semble assez simple. Chaque fois que je ressens un léger conflit au sujet d’une décision ou d’une action, je prends un moment pour me poser les trois questions suivantes:

  •     Comment vais-je me sentir à ce sujet dans 10 minutes?
  •     Comment vais-je me sentir à ce sujet dans 10 mois?
  •     Comment vais-je me sentir à ce sujet dans 10 ans?

 

Ellen Kaplan, journaliste, nous relate son propre exemple:

« Quand j’avais 22 ans, je venais de déménager à New York, et j’essayais de démarrer ma carrière en décrochant un entretien à Wall Street. Bien sûr, il était impératif pour moi de bien m’habiller pour avoir une chance de décrocher le travail. Avec un compte épargne qui s’épuisait rapidement, je savais  que je ne pouvais pas me permettre d’acheter un nouveau tailleur.

J’étais donc face à un dilemme. Rester chez moi tous les week-ends et commencer à épargner. Soit pour acheter le tailleur ou acheter directement ce vêtement en obtenant un crédit.

La méthode 10:10:10 m’a aidé à prendre ma décision.

  1. Comment vais-je me sentir 10 minutes après avoir acheté le tailleur avec une carte de crédit?

Je me sentirai bien dans ma peau! Je ne veux pas que mes week-ends soient pénalisés par cet achat. Et je ne veux pas passer ma vie à épargner.

  1. Comment vais-je me sentir 10 mois après l’achat à crédit de cet article?

Si je décroche un emploi d’ici là, je serai heureuse de pouvoir profiter de mes week-ends avec plus d’argent! Mais si je ne le décroche pas, je m’inquièterai de devoir payer le tailleur (et de n’avoir aucun revenu).

  1. Comment vais-je me sentir 10 ans après l’achat à crédit?

De toute façon, je vais (espérons-le!) avoir un travail d’ici là. Si cela me prend un peu de temps pour décrocher un emploi, je sais que ma dette peut augmenter très rapidement. Et je finirai par regretter ma décision pour les années à venir.

J’ai donc finalement pris la première option, celle d’économiser pour acheter le tailleur. Pendant très longtemps j’ai vécu modestement.  Mais je ne l’ai pas regretté. Que je décroche un emploi rapidement ou pas, je n’ai pas à me soucier d’être endettée. D’ailleurs, la sécurité d’emploi à Wall Street n’est pas la meilleure, alors j’étais très heureuse du surplus d’économie que j’avais accumulé au cas où le travail ne se déroulerait pas bien. »

Lire aussi: Les 7 secrets pour se mettre au travail

Ce qu’il faut retenir

La qualité de vos décisions quotidiennes définit la qualité de votre vie.

Que ce soit à la maison ou au travail, la réflexion de haut niveau permet une certaine objectivité lors de l’examen des options. Cela vous permet d’équilibrer les forces conflictuelles dans votre esprit avec les incitations de la réalité.

Vous n’allez évidemment pas résoudre tous les problèmes que vous avez avec cette méthode. Mais vous serez surpris de voir à quel point elle vous apportera du changement.

Qu’il s’agisse de suivre un régime, de gérer ses priorités ou de trouver le courage de faire face à une peur, tout ce que vous avez à faire est de vous poser trois questions.

Entrainez vous

Si vous en prenez l’habitude, au fil du temps, vous entraînerez votre cerveau à analyser automatiquement les conséquences des actions dans un futur plus lointain. C’est l’un des outils mentaux les plus puissants.

Il y a une raison pour laquelle les investisseurs comme Ray Dalio, Warren Buffett et Charlie Munger réussissent sur de si longues périodes. Ils ne se focalisent pas sur le court terme parce qu’ils ont appris à calibrer leur processus décisionnel sur les résultats qu’ils jugent souhaitables.

Avec la méthode 10/10/10, il n’y a aucune raison que vous ne puissiez pas faire la même chose.

Contactez nous pour un rendez vous: www.ds-coaching.fr/#contact

Share Button

No Comments

Leave a Reply